Expo: l’Ain en Guerre (1282-1355)

Du 10 mars au 4 avril 2020, aux horaires d’ouverture du château, venez redécouvrir notre exposition sur les guerres delphino-savoyardes.

Dans ce qui va devenir, 600 ans après, le département de l’Ain, un conflit a opposé pendant 70 ans les Comtes de Savoie et les Comtes de Viennois plus connus sous le nom de Dauphins.

En 1282, le Comte de Savoie qui possède une très grande partie du bas-Bugey épouse Sybille de Bâgé, héritière de Bresse. La Bresse devient alors savoyarde. Le Dauphin, allié au seigneur de Thoire-Villars, possède un territoire qui suit plus ou moins la rivière d’Ain et qui correspond à l’ancienne Manche de Coligny.

Quelques années avant l’an 1300, un important itinéraire de convois de marchandises est créé par les marchands qui arrivent de Gènes (actuelle Italie) et qui remontent vers les foires de Paris et Châlons-en-Champagne. Quatre à cinq fois l’année, ces convois de mule empruntent l’itinéraire savoyard, plus sûr car bien contrôlé et gardé par les gens d’armes du Comte de Savoie, cet itinéraire suit la Cluse des Hôpitaux et se détourne par Angrières pour passer le col de Brey-de-Vent et arriver sur Ambronay. Les marchands doivent ensuite traverser les 4 km de plaine dauphinoise pour traverser l’Ain sur le seul pont qui existe à l’époque, le pont de Pont-d’Ain et ainsi cheminer, de nouveau, en territoire savoyard. L’objectif principal de ces 70 années de guerre va être pour le Comte de Savoie de récupérer ce couloir dauphinois qui sépare ses deux possessions. Ce sera finalement en 1349 que le Dauphin, appauvri, non désireux de continuer la guerre et ayant perdu son unique héritier, vend le Dauphiné et son titre à la France. En 1355, le roi de France, Jean II Le Bon propose la paix au Comte de Savoie, qu’il souhaite avoir comme allié dans la guerre contre les Anglais. À partir de cette date et jusqu’en 1601, le fleuve Rhône délimite la frontière entre le Dauphiné et la Savoie.

Cette exposition a été conçue en 2016 grâce au concours de 5 associations patrimoniales: Amis du Château des Allymes et de René de Lucinge, Amis de Saint-Germain, Amis du Canton de Saint-Rambert, Amis du Vieil Ambronay et Histhoiria.

Cette exposition est comprise dans l’itinéraire de visite libre du château.