Le château des Allymes se compose de deux parties, une cour formée par les quatre remparts ou courtines (murs) reliant le donjon (tour carrée) à une tour ronde et les restes de l’ancien bourg (à l’extérieur du château actuel) dont il subsiste le grand mur de fortification et une petite tour de guet, ruinés.

01-vue-avec-gd-mur-fortif

Comptez environ une heure en visite libre pour en faire le tour, 1 h 30 en visite guidée.

Nous vous conseillons pour compléter votre visite d’emprunter le chemin qui entoure le château afin de vous rapprocher du mur de fortification et de la deuxième tour de guet.

Livre en vente à l’accueil du château
Livret pédagogique « Un vrai château fort » (36 pages) : 5 €

  • Les expositions permanentes

02-salle-rene

Il y a quelques années, le château pouvait apparaître vide aux yeux de certains visiteurs… la totalité de son espace était consacrée aux expositions temporaires. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas.

Vous commencez votre visite par le rez-de-chaussée du donjon, la réserve, qui accueille depuis juin 2016 de nombreuses maquettes très détaillées de fortifications médiévales du secteur. Le premier étage accueille en ce moment une exposition complète sur les guerres entre Savoie et Dauphiné qui ont vus la naissance du bâtiment.

En haut du donjon, vous arrivez dans la salle René de Lucinge. Cette salle est meublée (style Louis XIII) et présente une exposition sur cet illustre propriétaire du château des Allymes.

Nouveauté 2015-2016 : une salle d’armes, située en haut de la tour ronde, présente les armes utilisées au XIVe siècle, période de construction du château (entre 1312 et 1321). Plus d’infos.

  • Les expositions temporaires

Le château des Allymes depuis 1964 est un lieu d’exposition. 3 à 4 expositions temporaires sont organisées chaque année, au premier étage du donjon et du logis gothique.

Programme 2016 :

Peinture, Rétrospective de l’œuvre de Jacques Flacher: du 5 mars au 29 mai
Exposition historique, Entre Savoie et Dauphiné, l’Ain en guerre (1282-1355), du 4 juin au 26 février 2017